club d' echecs la ciotat
Article
de presse

Les bienfaits des échecs.

Stage Aout
Stage Toussaint

Lorsque l' on perd, que l' on doute et que l' on a mal.....

Je suis maître de mon destin, Et capitaine de mon âme.

                    Invictus

Dans la nuit qui m’environne,

Dans les ténèbres qui m’enserrent,

Je loue les dieux qui me donnent

Une âme à la fois noble et fière.

 

Prisonnier de ma situation,

Je ne veux pas me rebeller,

Meurtri par les tribulations,

Je suis debout, bien que blessé.

 

En ce lieu d’opprobre et de pleurs,

Je ne vois qu’horreur et ombres

Les années s’annoncent sombres

Mais je ne connaîtrai pas la peur.

 

Aussi étroit que soit le chemin,

Bien qu’on m’accuse et qu’on me blâme :

Je suis maître de mon destin ;

Et capitaine de mon âme.

-----------------------------------------------------------

En 1875, l’écrivain britannique William Ernest Henley, rédige sur son lit d’hôpital le poème Invictus (qui signifie invincible). Atteint d’une tuberculose osseuse depuis l’âge de douze ans, il subit à 25 ans une amputation du pied jusqu’à mi-jambe. Le poème symbolise la résistance à la douleur consécutive à son amputation.

Il sera une source d’inspiration pour Nelson Mandela, enfermé pendant 27 ans à la prison de Robben Island.

Au-delà du poème qui est magnifique, il y a une vérité à retenir. L’adversité nous touche tous de façon imprévisible et de manière différente. Il ne tient qu’à nous de relever le défi qu’elle nous à réservé, aussi difficile soit-il.

Je le lis régulièrement, afin de palier à mes moment de doute, de stress, de peur. Il me permet de relativiser la douleur et de redescendre sur terre.

  • w-facebook
  • Twitter Clean
  • w-googleplus

Salvi Michel: 06 10 66 61 52

  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Social Icon